wp33fa30ec.jpg

wpe167403d.jpg

Prestations

 L’amour du cheval est le moteur essentiel des cavaliers. On communique bien avec cet être pourtant beaucoup plus fort que nous, on l’entraîne dans nos rêves et il nous accompagne avec bonheur, la plupart du temps. Les chevaux ont une profonde et véritable envie d’interagir avec nous.

   Développer cette envie, tout en améliorant la technique équestre du cavalier et de son cheval est tout à fait possible si l’on parvient à éviter certains écueils qui seront définis en cours. Les exercices de dressage ou d’éthologie, le travail à pied ou monté, sont des outils qui viennent renforcer notre relation au cheval. Après 20 ans d’enseignement de l’équitation, j’aime rester émerveillée par cette magie de la relation entre le cheval et l’humain. Le cœur de mon travail est là : laisser le cheval s’exprimer, savoir l’observer à chaque instant, rester en lien avec lui, ne pas l’oublier devant la performance à atteindre, ne pas réduire la relation aux seuls progrès techniques. Etre capable de capter les signaux les plus fins, pour que le cheval se sente compris. Et qu'il n’ait pas besoin de devenir dangereux pour être entendu.

    Par exemple, quoi de plus merveilleux que de voir son cheval réfléchir aux difficultés de l’appuyer (déplacement latéral de basse école), non pas sous la contrainte, mais de lui-même, avec un intérêt évident. Le cheval est beaucoup plus intello qu’on ne l’imagine! Le geste obtenu d’un commun accord est plus expressif, fluide et ample qu’un geste obtenu sous la contrainte. Travailler la technique équestre de cette façon permet au cheval de s’exprimer librement, il devient partie prenante et force de proposition. Pour ne pas surprendre le cheval, il faut le guider dans les premier temps d’utilisation de cette méthode, par la suite, il sera trop heureux de travailler ainsi.

    Pour valider cet intérêt que nous avons su (ou non !) susciter, le travail en liberté est un véritable test. Puis revenir au dressage, avancer vers le rassembler (attitude du cheval qui améliore sa locomotion), ce qui a aussi l’avantage d’apprendre au cheval comment porter adéquatement son cavalier en se musclant harmonieusement. Quoi de plus gratifiant que de voir sa musculature évoluer au fil des séances. Le cheval se développe bien et vieillit mieux. Ne pas oublier les balades pour alimenter chaque semaine la curiosité et donc le mental de notre compagnon à quatre pattes.

   Que ce soit pour un cours de dressage, une rééducation en éthologie, un débourrage, de la monte en cordelette, un travail à pied en longues rênes, longe ou en liberté, une initiation à l’obstacle, une sortie en extérieur, des jeux avec le poulain. Ce sont autant d’occasions de construire une amitié en toute sécurité, jour après jour. Quant on sait les écouter, les chevaux sont des professeurs de technique équestre, mais aussi de vie, extraordinaires.